Dans l’impasse

Il est des instants pris dans une impasse amère
Temps lancinants criant comme une infâme mère
Temps gris qui sous le joug d’une triste misère
On boirait tout son soûl l’idiocratie vulgaire.

Où sont les utopies ? Les rêves de velours ?
Les mondes de magie ? Les vrais élans d’amour ?
On crève d’agonie ici et alentour
Et l’on ressasse encor les mêmes faux discours.